Bienvenue sur le Forum de notre petite communauté RP sur le serveur Francophone de SWTOR.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 13 : Retour et Héritage

Aller en bas 
AuteurMessage
Tashara Roth
Admin
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 09/08/2017
Age : 21
Localisation : Corruscant

MessageSujet: Chapitre 13 : Retour et Héritage   Jeu 10 Mai - 13:06

Chapitre 13 : Retour et Héritage

L'Enclave est toujours à la recherche du Maître Jedi Jag Dolius, et reste en pleine activité, les jeunes recrues comme Théha Kearus, qui n'est autre que la nièce du Maître Jedi Tashara Roth, semble s'ennuyer et cherche à s'occuper à leur manière. Les Maîtres Jedi n'ayant pas spécialement le temps de s'occuper à bien d'eux ... et c'est une  erreur. Cependant une ombre lumineuse, s'avance entre les couloir de l'Enclave s'approchant du balcon. Il s'agit du Vieux Maître Jedi Aldocka Roth, parti depuis deux mois, il revient, vêtu de sa même bure blanche et s'approche de la jeune Théha qui semble escalader un bout de façade de l'enclave uniquement aidée de ses mains et bras, son sabre lévitant derrière elle.


Aldocka lève la tête en l’air et voit la jeune fille ... "ce n’est pas très prudent de faire cela jeune fille" ... d’une voix âgée.

Théha Kearus : Je m’entraîne ! La prudence c'est pour les anciens. Je dois m'entrainer à grimper pour être forte. Comme tout les grands !
Aldocka Roth : Es tu sur de cette affirmation ?
Théha Kearus : Oui monsieur. Ma tante n'est pas prudente, ma mère ne l'était pas non plus d'après mon père. Alors je continue sur cette voie. je dois apprendre et vite si je veux accomplir ce que je veux.
Aldocka Roth : Hum ... c’est un chemin dangereux ... pourquoi ne pas descendre de là et venir me parler jeune fille ?
Théha Kearus : Et pourquoi vous ne viendriez pas me rejoindre ? On m'a toujours dit de pas aller vers les vieux Monsieur qui ne se présentent même pas !
Aldocka Roth : Très bien dit et tu as raison, ou son mes bonnes manière, je me nomme Aldocka , Aldocka Roth
Théha Kearus : Roth ? Comme ma mère.
Aldocka Roth : Qui est ta mère ? Mais dit moi je le suis présenter à toi maintenant
Théha Kearus : Sadille Roth. Monsieur. Moi c'est Théha Kearus.
Aldocka Roth : c’est toujours un plaisir de rencontré son arrière petite fille
Théha Kearus : Vous êtes l'papa de maman ?
Aldocka Roth : Non je suis le papa du papa de ta maman
Théha Kearus : Vous êtes très très vieux alors.
Aldocka Roth : En effet ... mais tu es très agile pour ton âge. D’ailleurs quel âge as tu ?
Théha Kearus : J'en ai quatorze. Mon père m'a fait entrainé depuis que je peux mon physique. Il dit que le travail régulier amenne a des résultats.
Aldocka Roth : Ton corps est en pleine croissance, ce n’est pas bien de le forcer autant comme cela
Théha Kearus : Je me sens très bien. Mais je si je fais rien je m'ennuie moi.
Aldocka Roth : Comme tout jeune fille de ton âge, mais souhaites tu que l’on fasse quelque chose ?
Théha Kearus : Vous avez quelque chose à m'enseigner ?
Aldocka Roth : Tu a l’air d’être intéressée d’apprendre plusieurs choses et c’est bien, c’est une qualité pour un Jedi, cependant ne te laisse pas avoir par tes envie d’apprendre car elle pourrais te consumer a l’avenir. Mais tu es jeunes et cette soif de savoir est normal. Alors mon enfant que souhaites tu que je t’enseigne ?
Théha Kearus : Je veux savoir pourquoi on doit devenir jedi et pas sith.
Aldocka Roth : Et pourquoi devenir Sith et pas Jedi hum ?
Théha Kearus : La réciproque est la même, mais ici on vaut que je devienne jedi. Je veux dire, j'ai bien pensée à une chose. Les jedi pronent l'équilibre. Mais pour avoir un équilibre, il faut forcément un opposé. Donc par conséquent si opposé il y a alors il ne peut y avoir de paix comme le prétend le code jedi. Le code sith semble sur le verset décrétant que la paix est un mensonge, être juste.
Aldocka Roth : Et bien c’est un sujet intéressant , cette Les Jedi prône la paix et les sith l’inverse , mais les deux forme l’équilibre et oui l’un ne peux exister si l’autre n’est pas. Mais préfère tu la souffrance ou la bienveillance ?
Théha Kearus : Mon père m'a dit que la souffrance fait partie de l'univers. Elle est présente quand on perd quelqu'un de proche, quand on se blesse, quand on s'entraine. Elle est là pour nous rappeler nôtre mortalité. Il faut la respecter, ne pas la nier, mais ne pas en faire le culte. Tout est une question de dosage. Souffrance et bienveillance doivent s'équilibrer comme les jedi et siths.
Aldocka Roth : Tu as une bonne façon de penser
Théha Kearus : Je ne suis pas stupide. Je sais que tout ce qu'on lit n'est pas forcément vrai. Et puis je lis de tout. Je trouve idiot qu'ici il n'y ait pas d'écrit siths. Comment comprendre les choses à partir d'un seul point vu vous ne pensez pas ?
Aldocka Roth : Crois moi il y en a
Théha Kearus : Mais on peut pas aller les lire. Moi on veut pas en tout cas. Du coup je m’entraîne, je met au point ma technique !
Aldocka Roth : Mais si tu t’intéresse à ça pourquoi pas faire ton propre code suivre ta propre voie. Créé ta propre forme et voie dans la force
Théha Kearus : C'est ce que je comptes faire. Ma tante semble d'accords. Elle est un peu étrange parfois mais je l'aime quand même.
Aldocka Roth : Étrange ?
Théha Kearus : Elle est pas très causante on va dire.
Aldocka Roth : Ta tante a former sa propre forme de combat et suis sa propre voie mais le tout est guider par le code Jedi. Après disons qu’elle a connu de meilleur jour
Théha Kearus : Pourquoi qu'a-t-elle eu ? Est-ce que c'est la perte de ma mère et ma demie-soeur ?
Aldocka Roth : Et bien disons que la perte de ses parents, de ta mère ainsi que de sa plus grande sœur, de sa nièce qui étais également sa filleule, puis la perte de son ancienne ordre de son maître et anciens amis ... puis la perte de ses yeux également. On été des épreuves douloureuse mais elle n’a jamais basculer de sa foi à la lumière et je parle bien de fois car l’alignement que tu suis est un choix et non une obligation.
Théha Kearus : J'aurais bien voulut connaitre ma mère et ma demie soeur. Vous les connaissiez bien ? Elles étaient comment ?
Aldocka Roth : Intrépides et fière de leur valeurs ... ta mère était une agent secret t’es respecter dans l’empire sith mais elle a fais l’irréparable et a été tuée, quand à ta demi sœur disons qu’elle a eu la vie très perturber car elle était tiraillée entre l’obscurité et la lumière ce qui a fait d’elle une fille perdue
Théha Kearus : J'aurais voulut une soeur, ou un frère plus grand pour m'aider. Je me sens un peu seul. A part mon père bien sûr.
Aldocka Roth : Je comprend bien, je suis moi mêle fils unique et tu vois cela ne pas empêcher à former une famille
Théha Kearus : Les jedi ne pronent-il pas le détachement ?
Aldocka Roth : Alors il faut savoir faire la part des choses ... un jedi a le droit de s’attacher aux autres mais il faut que l’attachement sois le même pour un membre de sa famille comme pour un villageois banal, afin que son jugement ne sois pas perturber car chaque être vivant a son importance et non seulement ceux dont tu es proches
Théha Kearus : J'aime mon père plus qu'un inconnu. Je trouve ça plutôt normal selon moi.
Aldocka Roth : je ne te parle pas d'amour mais de jugement a autrui, chacun est égaux les uns des autres, il est normal d'affectionner plus un membre de sa famille
Théha Kearus : Doit-on juger un hutt de la même façon que quelqu'un de pauvre ?
Aldocka Roth : en Effet
Théha Kearus : Celà semble compliqué.
Aldocka Roth : si la personne de pauvre a commis un crime et non le hutt, qui est coupable ? le hutt qui est un esclavagiste ou le pauvre qui est un tueur ?
Théha Kearus : Les deux sont coupables. Mais je chercherais à connaitre les raisons du crimes. La justice est faite par des hommes. Or l'adage veut que l'erreure est humaine. Rien n'indique que la loi soit juste ou qu'il n'y ait pas d'erreure.
Aldocka Roth : Un Jedi ne réagis pas comme cela ... son jugement ne dois pas être obscurcis par un proche à lui, il doit faire abstraction de ça car sinon il s'ouvre au coté obscur
Théha Kearus : Comme vous l'avez dit je trace ma voie et mon credo. Je ne serais pas une bonne jedi car beaucoup de préceptes me semble absurdes. Je ne serais pas sith pour autant. Je préfère être Theha Kearus Roth.
Aldocka Roth : Tu dois savoir qu’être un jedi ou un sith signifie appartenir à un ordre ... si tu fais ton apprentissage dans cette enclave tu deviendra une jedi après à toi d’être ce que tu veux être
Théha Kearus : Je n'appartient à personne moi ! Et je serais aussi forte que les plus grands siths et jedi.
Aldocka Roth : Ce n’est pas une question de force mais de mentale, soit fort dans ta tête et tu surpassera n’importe quelle adversaire. J’espère en tous cas que tu arriver à tes objectif le tout en faisant le bien
Théha Kearus : Je ne sais pas encore lire l'avenir. Mais j'écrirais l'histoire. Je ferais justice. La mienne. Simple juste et égale.
Aldocka Roth : mais comment compte tu faire justice ?
Théha Kearus : Je compte juger les raisons qui ont conduit à ça. Ensuite je verrai.
Aldocka Roth : hum
Théha Kearus : Quoi vous êtes pas d'accord ?
Aldocka Roth : si, mais j'ai peur, du chemin que tu suivras
Théha Kearus : Pourquoi donc ?
Aldocka Roth : Parce que c'est un chemin qui peut nous faire faire des choses horrible , mais tu es jeunes et tu as tous le temps devant toi. Prend soin de toi Théha Kearus Roth, tu es l'avenir de cette famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-guilde-rp.forumactif.com
 
Chapitre 13 : Retour et Héritage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Enclave Roth / Tave Golas Coa :: Événement (Rôle Play) :: Enclave Roth - Trame 1 [Menace Obscur - Partie 1]-
Sauter vers: